Résistance française : chiffres statistiques

Publié le par resistancefumelois

A la Libération, le général EISENHOVER, estimait à 15 divisions l'apport de la Résistance Française.

Pour le Lot-et-Garonne, d'après la statistique du Service Historique de l'Armée (S.H.A.) 12.519 hommes s'étaient regroupés, contribuant à l'effort national.

Ces 12 519 F.F.I. homologués, regroupés dans trois mouvements, se décomposaient comme suit :

Pour l'A.S. (Armée Secrète) 8 759 membres
Pour les F.T.P.F. (Franc Tireur et Partisans Français) 2 971 membres
Pour l'O.R.A. (Organisation Républicaine Armée) 789 membres

Ne sont pas compris dans cette statistique les camarades de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

Toujours d'après la statistique du S.H.A., 420 opérations importantes ont été recensées dans notre département et parmi elles nous relevons :

  • 124 parachutages d'armes et de munitions
  • 136 embuscades, coups de main et combats
  • 132 sabotages
  • 19 libérations de localités importantes

Les pertes subies par l'ennemi ont été de 516 tués, 147 blessés et 350 prisonniers.

Du côté de la Résistance, plus de 250 fusillés ou massacrés, 700 déportés, auxquels il faut ajouter les 1.200 déportés de la Centrale d'EYSSES, selon les témoignages de l'âpreté des combats menés.

 

Commenter cet article