Le Groupe "Bayard" de Charles Martin

LE GROUPE "BAYARD" DE CHARLES MARTIN

Charles MARTIN est né le 13 mars 1900 à ABBEVILLE dans la Somme. Il était dans l'armée, se fait démobiliser à ISSIGEAC en 1940 puis s'installe dans cette ville. Les habitants se méfient de lui, le maquis existant aussi car il se sert des camions des G.M.R. et la rumeur dit qu'il fait "du marché noir". Il aurait voulu implanter dans cette localité "une maison spéciale", les autorités lui ont apposé une fin de non recevoir. L'adjudant de gendarmerie lui délivre un laissez passer pour qu'il quitte la ville, ce qu'il fait avec des jeunes qui ne souhaitent pas partir au S.T.O. Ce groupe va vouloir s'implanter près de MONPAZIER mais René COUSTELLIER du groupe "SOLEIL" lui fait savoir qu'il est indésirable en cette région.

Lieu dit "Carayac"
Les bois de "Carayac"
Charles MARTIN et son groupe partent s'installer dans une ferme isolée où vivait un couple âgé, à Blanquefort-sur-Briolance au lieu dit "Carayac". Ils vont y rester quelques semaines puis en partent quand les Allemands font des incursions dans la région. Ils vont s'installer sur la commune de FONTENILLES en Dordogne avant de rejoindre le groupe "MARSOUIN" du colonel FOURTEAUX, puis le 3ème R.I.C. qui sera dirigé vers la première armée.

Le capitaine Jean-Georges DELRIEU, lieutenant de BAYARD a rédigé l'historique de cette formation paru en 1974 dans : L'historique des unités combattantes de la résistance 1940-1944 du général de la BARRE NANTEUIL.

Les opérations auxquelles a participé le groupe "BAYARD" :
  • Vers le 14 juin 1944, participation aux combats de MOULEYDIÉ.
  • Le 30 juin, une compagnie de MALGACHES libérés du camp de MAUZAC par le groupe "CERISER" se joint au groupe.
  • Le 20 août participation à la libération d'AGEN.
  • Le 21 août départ du camp de FONTENILLES pour former un élément armé de la colonne DRIANT.
  • Le 23 août il participe à la libération des villes de MARMANDE, LA REOLE, CADILLAC, LANGOIRAN, BORDEAUX puis LESPARRE.
  • Du 02 septembre au 03 décembre, le groupe prend part à la guerre de position dans les marais du Pont de GUA.
  • Certains membres du groupe s'engagent pour la poursuite des combats en Alsace et l'occupation en Allemagne.

En 1948, un procès est ouvert contre Charles MARTIN, il comparaît devant un tribunal militaire, il est accusé de :

  • Coups et blessures volontaires
  • Complicité d'assassinats
  • Assassinat
  • Arrestations arbitraires et séquestrations de personnes
  • Vols qualifiés

Ces faits se sont produits à ISSIGEAC, à BLANQUEFORT.

La sœur du Lieutenant Pierre GOULFIÉ qui était dans le groupe BAYARD, a porté plainte en novembre 1944, suite à l'exécution de son frère par Charles MARTIN à Carayac.

Charles MARTIN est condamné le 29 janvier 1948 "à dix ans de réclusion et à la dégradation militaire …. défense au condamné de paraître pendant 20 ans dans les lieux qui lui seront signifiés par le Gouvernement avant sa libération….". Il sera amnistié par la loi du 31 juillet 1968.



Laissez-passer


Stèle de Fontenilles