Fumélois : Les acteurs (ou les figures locales de la Résistance)

Publié le par resistancefumelois

Les acteurs (ou les figures locales de la Résistance)

 

Nom prénom
Pseudo
Organisation
Faits
Jacques LEVY
né le 20/05/1899 à Paris
décédé le 09/09/1983
"Jack"
Bataillon "JACK N.L. 23"
A.S. VENY Lot-&-Garonne

Adjoint de VEDEL dans le groupe "VICTOIRE" membre du réseau "BRUTUS" il a participé à la mise sur pied des groupes VENY en Lot-&-Garonne, en juin 1944 il installe un maquis dans les carrières du Recluzel à Fumel.

René COUSTELLIER
né en 1920 dans le Rhône
"Soleil"
Groupe "Soleil"
Groupe O.S.
puis F.T.P.

Arrivé en Dordogne le 19/05/1943, il rejoint le maquis et s'installe à Salles de Belvès. Il participera à la création d'une École des Cadres à Sauveterre la Lémance. Le 16/01/1944 il devient chef du 5ème bataillon F.T.P. avec 450 hommes rompus aux combats, ils participeront à la libération des villes puis poursuivront les opérations à La Rochelle.

Charles MARTIN
né le 13/03/1900
à Abbeville
"Bayard"
Groupe "Bayard"
A.S.

Militaire, démobilisé en 1940, il s'installe à ISSIGEAC, il organise son premier maquis en Dordogne, se déplace à Blanquefort en décembre 1943, puis en 1944 à Fontenilles. Il participe à des actions contre l'occupant, poursuit les combats sur le Front du Médoc, l'Alsace… Son groupe compte 207 hommes à la Libération. En 1946, il sera arrêté et emprisonné sur la plainte de mademoiselle GOULFIÉ, sœur de son lieutenant qu'il a exécuté. Il fera quelques années de prison, il sera dégradé.

Jean-Georges DELRIEU
né le 17 mai 1906 à Saint-Front
"Sully"
Groupe "Bayard"

J.G. DELRIEU était ingénieur, directeur de l'usine à chaux de Saint-Front ; démobilisé il rentre chez lui. Il participe avec l'ORA au camouflage de matériel militaire dans les carrières de l'usine. Dans le groupe "Bayard", il sera le lieutenant de MARTIN. Il poursuivra les combats sur le Front du Médoc où il deviendra capitaine.

Pierre GOULFIÉ
né le 17/12/1902 à Agen
décédé en 1944 à Blanquefort
"Pierrot"
Groupe "Bayard"

Il était lieutenant de l'administration de santé, décoré à Boulogne-sur-mer pour l'évacuation des populations. Démobilisé, il devient lieutenant de Bayard. Parti de ce maquis, quand il revient, ce dernier l'exécute.

Philippe de GUNZBOURG
1904-1986
"Philibert"

"Edgar"
Groupes "Prunus"
"Wheelwright"
"Busckmaster"

Issu d'une famille de riches banquiers, démobilisé, il fait le choix de s'installer à Penne. Il entre en contact avec les réseaux anglais, héberge des agents, trouve des parachutages, est agent de liaison entre les maquis. Il ne se déplacera qu'en vélo. Décoré par les Anglais de la M.B.E., après guerre il aidera ses anciens camarades.

Georges TOULZA
Marcelle TOULZA


"Front National"

G. TOULZA ancien combattant a été mis en camp pour ses opinions, libéré ; il arrive de Riom, s'installe à Fumel avec sa femme, lui est entré à l'usine. Ils étaient membres actifs de la nouvelle cellule F.N.

Jean VERMONT
Né le 05/07/1906 à Mézières
décédé à Villeneuve
"Geoffroy"
Bataillon "Geoffroy"
N.L. 22 et N.L. 24
A.S. VENY

J. VERMONT était ingénieur à la centrifugation de la SMMP de Fumel, avec CONTI il installe une unité militaire. Ils étaient en contact avec le "SOE". Ils vont réceptionner des parachutages, effectuer du renseignement, protéger les populations de Fumel, Monsempron-Libos. L'été 1944, le bataillon compte 890 hommes armés, ils vont participer aux opérations de libération du territoire. VERMONT a fait fonctionner une infirmerie de campagne avec les infirmières de l'usine. Après guerre il fondera une amicale pour aider ses camarades.

Docteur BOQUET



En 1940, ce chirurgien et sa femme vont dans la clinique du château du Boscla à MONTAYRAL, soigner tous les blessés qui se présenteront sans distinction. Ils avaient reçu un important stock de médicaments de l'armée qu'ils ont pu cacher.

Georges ARCHIDICE
Né le 13/07/1912 à Colayrac
décédé le 19/04/1968 à Monflanquin
"Louis"


Professeur, militant socialiste, il était recherché par la Gestapo. Il passe dans la clandestinité, entre en contact avec le général VINCENT et organise les groupes VENY en Lot-&-Garonne. Il fut membre du Comité départemental de la Libération. Il participe aux combats comme lieutenant colonel des FFI. Il sera promu Chevalier de la Légion d'Honneur.

René SCHLEIDWEILER
né en 1919 en Moselle
décédé en 1955 dans l'Ain
"DOLLÉ"
Compagnie "DOLLÉ"
incorporé au
bataillon
"Geoffroy"

R. SCHLEIDWEILER est arrivé dans la région en 1940 ; il forme son groupe à Penne, en 1943 il participe à la libération des prisonniers à la centrale d'EYSSES, effectue de nombreux sabotages. Il poursuivra les actions avec le bataillon "Geoffroy".

René FILHOL
né le 29/08/1898 à Fumel
décédé le 11/02/ 2004
à Agen


"Front National"

R. FILHOL était instituteur, il fut radié pour ses opinions politiques. Responsable du F.N., il fut arrêté, emprisonné à EYSSES, déporté. Revenu, il va créer l'association des Anciens Combattants avec L. TULET.

Marguerite FILHOL
née le 22/05/1904 à Fumel
Décédée le 02/04/1945 à Neubrandenbourg


"Front National"

Marguerite FILHOL secondait son mari René FILHOL dans ses activités de résistance. Quand il a été arrêté, elle est revenue à Fumel chez ses parents où les miliciens sont venus l'interpeller, après la prison, elle a été envoyée dans les camps en Allemagne où elle est décédée.

Alexis MARATUECH
"Alexis"
Groupe "Alexis"

A. MARATUECH était un voisin à Touzac de J.L. BOSSOUTROT, il a accepté de monter un groupe en lien avec le SOE. Il sera agent de liaison, ne se déplaçant qu'en vélo.

Jean-Baptiste BOSSOUTROT


Groupe "Alexis"

J-B. BOSSOUTROT était un célèbre aviateur, inventeur de plusieurs brevets, parlementaire. Il a participé à la guerre d'Espagne avec Jean Moulin. En décembre 1942, il accepte de former un groupe chez lui à Soturac. Il sera interné puis relâché. Dans sa propriété il réceptionnera des parachutages, hébergera des résistants, fera du renseignement.

André RUFFE


Groupe "Alexis"

A. RUFFE sera agent de liaison du groupe.

Maurice LOUPIAS
"Bergeret"
"Combat"

Fonctionnaire à Bergerac, capitaine de réserve, en 1941, il entre au mouvement "Combat" et poursuit ses activités dans la Résistance jusqu'à la Libération.

DUVERGÉ




Émile MOLLARD
né le 23/08/1895 à Saint-Cloud,
décédé le 16/10/1991
à Paris


C.D.M.
O.R.A.
Groupe "Maurice"

E. MOLLARD dont la famille avait une propriété à Penne, dès 1940, il participe au camouflage du matériel militaire en Lot-&-Garonne. En 1943, il fonde le réseau "Maurice" pour aider les militaires à quitter la France vers l'Afrique du Nord. Il sera arrêté, déporté, reviendra des camps et sera fait Grand Croix de la Légion d'Honneur.

Alphonse DELDON
Né en 1902 à Salles
"Casse"
Groupe "CASSE"
Groupe "DD"
puis "Austin-Conte"

A. DELDON était épicier à Salles, il a monté un maquis, il a fabriqué de faux papiers pour les jeunes, a caché des réfractaires au S.T.O., il a participé à la réception de parachutages, puis aux diverses actions de sabotage. Le 30/06/1944 il intègre le commando "Austin-Conte".

Pierre DENUEL
Né le 16/10/1922 à Fumel
Décédé le 10/05/1944 à Villeneuve.


Groupe "Soleil"

P. DENUEL s'était engagé à la déclaration de la guerre, démobilisé il part dans les maquis du Lot en décembre 1943, recherché, il entre à l'école des cadres de Sauveterre. Il est remarqué. Il prend la tête d'un groupe franc de 11 hommes. En 1944, en mission à Villeneuve, il est reconnu par un camarade de lycée milicien qui l'abat en pleine rue.

André PARROT


Groupe "Parrot"

A. PARROT était instituteur à Loubéjac, en juillet 1944, il monte un maquis au château de Sermet avec des jeunes de la région (Sauveterre). Il participe à la réception de parachutages, fait du renseignement puis il s'intègre avec ses hommes, au groupe du colonel DRUILHE.

André GRABIER
Né le 14/11/1907 à CASTELNAUD G.
Il a été tué le 17/06/1944 à Villeneuve


Groupe "Kléber"
Bataillon "Geoffroy"

A. GRABIER était un ancien militaire de la Marine, il rejoint le groupe "Kléber" qui opère entre Fumel et Monflanquin. Il participe à la distribution de tracts, journaux, il effectue des missions de renseignement, de transport, du camouflage d'armes après les parachutages, il participe aux sabotages sur les voies ferrées Agen Périgueux. A Villeneuve, il va tomber sous les balles des miliciens dans une embuscade.

Jacques de BENTZMANN
né en 1892
Décédé en 1964



J. BENTZMANN, militaire, il est démobilisé, il participe au camouflage des armes en Lot-&-Garonne. Il est arrêté en juin 1943, interné, il s'évade. Il reprend ses activités en juin 1944 en ressortant le matériel camouflé puis il rejoint la 1ère armée française. Il finira lieutenant colonel.

Georges ROBINET
né le 13/08/1889 dans les Vosges
décédé en 1970 à BIAS



G. ROBINET était militaire, démobilisé en 1940, il est nommé au camp de Bias, il se met sous les ordres du colonel MOLLARD responsable du camouflage de matériel militaire. En 1942 ; il arme plusieurs groupes. Il sera arrêté le 20/05/1943, déporté, il s'évade des camps en avril 1945. En 1970, il recevra la Légion d'Honneur.

Louis TULET
né le 30/10/1899 à Cahors
décédé en 1981 à
Saint-Vite


"Combat"

L. TULET était instituteur à Saint-Vite, il est radié pour ses opinions en 1941. Il entre au mouvement "Combat" et est arrêté le 16/06/1943, déporté, il rentrera affaibli par les opérations expérimentales subies. Il fondera avec René FILHOL "la Fédération des déportés et internés résistants et patriotes", il en sera le président. Il recevra la Légion d'Honneur.

Georges STARR
est né en 1904 à Londres
décédé en 1980
Colonel "Hilaire"
WHEELWRIGHT
S.O.E.
BUCKMASTER

G. STARR était ingénieur, il entre comme agent de renseignements au S.O.E. Anglais. Il est parachuté en France et s'installe dans le Gers où il créé le réseau WHEELWRIGHT sur les bases du réseau VICTOIRE. Ils organisent et réceptionnent les parachutages dans le Sud Ouest.

Marguerite MORENO



M. MORENO célèbre actrice qui avait une propriété à Touzac où elle s'était réfugiée. Elle a aidé au ravitaillement de l'infirmerie du bataillon "Geoffroy", elle venait rendre visite aux malades et blessés, les distraire.

Colonel DRUILHE
"Driant"


Cet officier de carrière entré en Résistance dirige le maquis "Cerisier" de Lalinde. Il participe aux combats de Mouleydier en juin, puis regroupe les maquisards de Dordogne Sud soit 12.000 hommes il est nommé commandant de la 18ème région militaire par Chaban Delmas.

Pierre MONTES
né le 06/12/1924 à Fumel
"Montereau"
Groupe "KLEBER"
Bataillon
"Geoffroy"

Il fréquente le collège de Villeneuve où le principal est acquis à la Résistance. En novembre 1943, il entre en résistance, forme un groupe A.S. sur Fumel. Rattaché au groupe "Kleber", il participe à des accrochages. Il souscrit un engagement au 57ème R.I., suit les formations militaires avant de partir sur le Front. Novembre 2011, il obtient la Légion d'Honneur.

 

  CHIFFRES STATISTIQUES

A la Libération, le général EISENHOVER, estimait à 15 divisions l'apport de la Résistance Française.

Pour le Lot-et-Garonne, d'après la statistique du Service Historique de l'Armée (S.H.A.) 12.519 hommes s'étaient regroupés, contribuant à l'effort national.

Ces 12 519 F.F.I. homologués, regroupés dans trois mouvements, se décomposaient comme suit :

Pour l'A.S. (Armée Secrète) 8 759 membres
Pour les F.T.P.F. (Franc Tireur et Partisans Français) 2 971 membres
Pour l'O.R.A. (Organisation Républicaine Armée) 789 membres

Ne sont pas compris dans cette statistique les camarades de la R.I.F. (Résistance Intérieure Française).

Toujours d'après la statistique du S.H.A., 420 opérations importantes ont été recensées dans notre département et parmi elles nous relevons :

  • 124 parachutages d'armes et de munitions
  • 136 embuscades, coups de main et combats
  • 132 sabotages
  • 19 libérations de localités importantes

Les pertes subies par l'ennemi ont été de 516 tués, 147 blessés et 350 prisonniers.

Du côté de la Résistance, plus de 250 fusillés ou massacrés, 700 déportés, auxquels il faut ajouter les 1.200 déportés de la Centrale d'EYSSES, selon les témoignages de l'âpreté des combats menés.

 

Commenter cet article

Truton 17/06/2015 17:22

N'oublions pas Monsieur Charles Autier,Maire de fumel durand la guerre! ! ! !